Tadalafil 20 mg | L’achat de Tadalafil (Cialis Générique) France
Cialis Générique – l'outil le plus avancé pour le traitement de la dysfonction érectile avec une action prolongée.

Infertilité immunologique masculine

L’infertilité immunologique est une cause la plus rare du trouble de fertilité masculine. Cette forme de l’infertilité masculine est la moins étudiée, car elle survient dans moins de 10% cas, et depend encore des particularités individuelles du corps masculin.

L’infertilité immunologique est un état pathologique dans lequel l’organisme de l’homme commence à produire les anticorps contre ses propres spermatozoïdes. Ces anticorps anti-spermatozoïdes (ASA) commencent à traiter les cellules sexuelles propres comme extérieures, à la suite de quoi, ils les détruisent. Par conséquent, il y a le trouble de la spermatogenèse, le trouble du mouvement des spermatozoïdes et la réduction de leur quantité dans la formule du liquide séminal.

Formes d’infertilité masculine

Il y a plusieurs causes majeures de l’infertilité immunologique masculine :

  • Les modifications anatomiques: la varicocèle, la hernie inguinale, l’obstruction de canals déférents
  • Infections sexuellement transmissibles
  • Blessures ou opérations chirurgicales sur les organes pelviens et le scrotum.

C’est très souvent que l’infertilité de ce type est causée par une blessure accidentelle, ce qui en résulte une destruction de la continuité de la barrière hémato-testiculaire. Cette barrière constitue d’une couche fine qui protège les cellules sexuelles du système immune. Aussitôt que cette couche est détruite, is est activée l’immunité qui traite les spermatozoïdes comme agents extérieures et elle les élimine pour la sécurité de l’organisme.

La diagnostique de l’infertilité immunologique n’est pas une procédure compliquée. Pourtant, le traitement de cette forme d’infertilité est vraiment problèmatique.

Le traitement de l’infertilité immunologique représente un procès compliqué en plusiers phases qui peut durer pendant les années.

  • La première phase : l’élimination de causes du procès auto-immune
  • La deuxième phase : l’inhibition de production des ASA – la pharmacothérapie, la thérapie hormonale, séances de physiothérapie, etc.
  • La troisième phase : l’activation de la spermatogenèse.

Pourtant, même toutes cettes procédures ne puissent pas garantir en 100% qu’un homme pourra récupérer entièrement sa fertilité. D’habitude, en cas de la réalisation de quelques résultats positifs, les médecins proposent à telles couples une procédure de la FIV – fécondation in-vitro, c’est-à-dire l’insertion des spermatozoïdes actifs dans l’ovule directement. Ainsi, il y a une chance de faire un bébé, même si les cellules sexuelles de l’homme sont fortement lésées.